Charter perd des clients Internet à domicile et accuse la fin du programme de subventions COVID

Charter perd des clients Internet à domicile et accuse la fin du programme de subventions COVID

Agrandir / Le PDG de Charter, Tom Rutledge, prend la parole lors de la conférence New York Times DealBook à New York le jeudi 10 novembre 2016.

Les deux plus grands fournisseurs d’accès Internet à domicile aux États-Unis ont tous deux perdu des abonnés au deuxième trimestre de 2022.

Vendredi, Charter Communications a signalé une perte de 42 000 clients Internet résidentiels, laissant 28 259 000 foyers achetant le service Internet Spectrum. Charter a également gagné 21 000 clients de petites et moyennes entreprises (PME), le portant à 1 994 000 dans cette catégorie.

Charter est le deuxième plus grand fournisseur d’accès Internet après Comcast. La semaine dernière, Comcast a signalé une perte de 10 000 clients haut débit résidentiels, le laissant avec 29 826 000 ménages abonnés à Internet. Comcast a également gagné 10 000 clients haut débit professionnels, ce qui lui donne 2 337 000 abonnés professionnels.

Les pertes d’abonnés sont inhabituelles. Pour Comcast, c’était le premier trimestre de son histoire au cours duquel il n’a pas réussi à gagner des abonnés au haut débit.

Charter avait gagné plus de 7 millions de clients Internet à domicile depuis que son achat de Time Warner Cable en 2016 en avait fait le deuxième plus grand câblodistributeur avec 20,7 millions d’abonnés Internet résidentiels à l’époque. Charter a ajouté plus de 1,1 million de clients Internet à domicile en 2021 et 164 000 autres au premier trimestre 2022.

La Charte blâme la fin du programme de subventions COVID

Le ralentissement de Charter aurait peut-être commencé plus tôt si ce n’était du programme COVID-related Emergency Broadband Benefit (EBB), qui offrait des subventions de 50 $ par mois aux personnes à faible revenu et à celles qui ont perdu des revenus pendant la pandémie. Charter a déclaré avoir perdu 59 000 abonnés résidentiels et PME au deuxième trimestre à la suite du remplacement de ce programme par le programme de connectivité abordable (ACP), qui offre 30 $ par mois et a des conditions d’éligibilité plus restrictives.

“Au cours du deuxième trimestre, nous avons ajouté 38 000 clients Internet en excluant l’impact défavorable lié à l’arrêt du programme Emergency Broadband Benefit et les exigences de définition supplémentaires du programme de connectivité abordable”, a déclaré le PDG de Charter, Thomas Rutledge, lors d’un appel avec des analystes, selon une transcription Seeking Alpha.

Le chiffre d’affaires de Charter au deuxième trimestre s’élevait à 13,6 milliards de dollars, en hausse de 6,2 % d’une année sur l’autre. Le bénéfice net s’est élevé à 1,5 milliard de dollars, en hausse de 44,2 % par rapport au deuxième trimestre de l’année précédente.

Le directeur de l’exploitation de Charter, Christopher Winfrey, a déclaré que la société était convaincue que “les ajouts nets Internet reprendront… notre recette pour la croissance du haut débit a toujours été d’être compétitif et d’avoir des prix compétitifs sur le marché”.

La Charte fonde ses espoirs sur un nouveau financement fédéral

Comme Comcast, Charter semble avoir du mal à ajouter des abonnés, car il a déjà inscrit à peu près tous ceux qui veulent son service et vivent dans une maison dans la zone de réseau de Charter. Comcast et Charter ne se font pas concurrence bien qu’ils soient les deux plus grands câblodistributeurs.

Charter étend son réseau dans de nouveaux domaines en utilisant l’argent du Fonds fédéral d’opportunité numérique rurale (RDOF) et d’autres programmes de subventions. Rutledge a souligné qu’en plus du RDOF et de divers programmes de subventions d’État qui ont donné de l’argent à la Charte, le programme Broadband Equity, Access, and Deployment de 42 milliards de dollars du gouvernement américain “à venir l’année prochaine … permettra une construction supplémentaire, ce que nous espérons pour enchérir et réussir.”

Bien que Charter soit le seul fournisseur de services filaires à grande vitesse dans de nombreuses parties de son territoire, les dirigeants de l’entreprise ont déclaré que la concurrence de la fibre et du sans fil fixe avait joué un certain rôle dans la perte de clients. Le sans fil fixe est encore “relativement petit. Ce n’est pas la principale composante de notre performance trimestrielle, mais c’est un facteur”, a déclaré Rutledge.

Charter a également perdu 240 000 clients TV résidentiels et 265 000 clients voix résidentiels au deuxième trimestre. Le revenu mensuel moyen des abonnés résidentiels est passé de 113,28 $ à 116 $ au deuxième trimestre. Cela inclut le haut débit, la télévision et le service de téléphonie fixe.

Un point positif pour Charter est qu’il a ajouté 344 000 abonnés mobiles résidentiels et SMB, ce qui lui donne 4,3 millions de lignes mobiles. “Notre activité mobile se développe à un rythme extrêmement rapide”, a déclaré Rutledge. Charter offre un service mobile utilisant le réseau Verizon Wireless.

Divulgation : Le partenariat Advance/Newhouse, qui détient 12,4 % de Charter, fait partie d’Advance Publications. Advance Publications possède Condé Nast, qui possède Ars Technica.

#Charter #perd #des #clients #Internet #domicile #accuse #fin #programme #subventions #COVID

Leave a Comment

Your email address will not be published.